Visite à Toulouse de Jean-Michel Blanquer (Ministre de l’Education)

Visite à Toulouse de Jean-Michel Blanquer (Ministre de l’Education)

Le vendredi 24 novembre, j’ai reçu dans ma circonscription Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’éducation venu échanger avec nous autour des questions d’éducation, de prévention de la radicalisation, d’intelligence artificielle…

Premiers pas au sein de l’Assemblée parlementaire de la méditerranée

Premiers pas au sein de l’Assemblée parlementaire de la méditerranée

Dans le cadre de l’Assemblée Parlementaire de la Méditerranée, je me suis rendue à Malte en novembre pour une conférence internationale sur les migrations de masse de l’Afrique vers l’Europe, à Bucarest, en Roumanie, en février 2018 pour l’Assemblée annuelle et je partirai fin juin à Genève pour évoquer les droits de l’Homme.

L’APM est une organisation interétatique régionale, bénéficiant du Statut d’Observateur auprès de l’Assemblée générale des Nations unies et ayant sa propre personnalité et capacité juridique internationale. Elle est le forum au sein duquel les Parlements de la région méditerranéenne se réunissent en vue d’atteindre leurs objectifs communs visant à la création d’un meilleur environnement politique, social, économique et culturel ainsi qu’à l’amélioration des conditions de vie des citoyens qu’ils représentent. Elle joue un rôle clef dans la région, son rayonnement étant basé sur des activités complémentaires aux travaux d’autres organismes régionaux et internationaux, responsables de la promotion de la sécurité, de la stabilité et de la paix en Méditerranée. Elle est avant tout la seule instance où des pays, même en conflits, se parlent !

Je suis ravie d’aider à représenter la France sur des thèmes qui me sont chers comme les droits des migrants, les droits de l’homme, la prévention des radicalisations, la jeunesse : un formidable travail de diplomatie qui se voit peu mais qui tisse des liens très précieux entre les deux rives de la Méditerranée.

Vous trouverez toutes les infos relatives à l’assemblée parlementaire de la Méditerranée: origines, composition, mission et structure en suivant ce lien.

Visite d’Elisabeth Borne à Toulouse

Visite d’Elisabeth Borne à Toulouse

Nous avons eu le plaisir d’accueillir la ministre des Transports, Elisabeth Borne, l’occasion d’aborder avec elle les dossiers de la mobilité : les assises de la mobilité lancées par le gouvernement, la visite des navettes autonomes EasyMile, et de lancer la 4G dans le métro Toulousain.

Nous avons commencé par la visite des locaux d’EasyMile à l’aéroport Francazal de Cugnaux. Les navettes autonomes qu’ils développent, et dont un exemplaire est testé à Pibrac, représentent l’avenir de la mobilité, notamment pour mieux mailler les territoires.

Ce fut également un moment d’échanges avec les salariés de la startup avec une présentation des enjeux pour le déploiement, et de la réglementation à faire évoluer. Nous avons pu ensuite tester la navette sur le site de Francazal, ce qui s’est avéré très impressionnant.

La 4G dans le métro

Avec un trajet dans le métro Toulousain, la Ministre a pu vérifier d’elle-même l’arrivée de la 4G dans notre métro Toulousain. A la station Jean Jaurès, entourée des différents opérateurs, et du Président de la Métropole Toulousaine, Jean-Luc Moudenc, elle a officiellement lancé la 4G dans le métro.

Avec les Marcheurs

Nous avons clôturé cette journée marathon par une réunion avec les marcheurs de Haute-Garonne pour un moment d’échanges privilégiés. J’ai pu présenter la petite équipe très experte qui a travaillé avec moi sur la question de la mobilité et que je remercie. Ils ont pu ainsi exposer les axes de travail et les enjeux sur l’agglomération toulousaine.

La partie urbaine est plutôt bien desservie par les transports collectifs urbains (les habitants peuvent cependant évoquer des sujets tels que les pistes cyclables, les circulations piétonnes…). Mais certains secteurs subissent le bruit et la pollution de la circulation sur le périphérique. Une forte gêne est vécue sur le réseau routier à l’entrée Sud de Toulouse :

  • Au niveau du centre commercial de Roques
  • A la jonction de l’A64 à péage et de la RN 640, ces deux voies venant toutes deux de Muret
  • De la RN 620 venant d’Auterive
  • A la jonction avec le périphérique toulousain

Plusieurs difficultés ont également été soulignées :

  • Un déséquilibre emploi/habitat : dans le sud de la circonscription il y a peu d’emplois qualifiés, pas d’emplois industriels. La majorité des habitants doivent se déplacer vers l’ouest (AIRBUS et Purpan) et vers l’est (Rangueil avec le CHU et le campus, Labège Innopole) alors qu’il n’y a que la voiture pour y accéder
  • Une saturation des axes routiers aux heures de pointe.
  • Un cadencement TER insuffisant.
  • Une absence de services de transport en dehors des radiales (vers Toulouse)
  • Pistes cyclables peu nombreuses et pas reliées entre elles.
  • Une insuffisance de parkings relais.
  • Une absence d’aires de covoiturage.

A nous tous maintenant de le relever ces défis et de trouver les solutions appropriées !

Notre engagement en faveur des associations

Notre engagement en faveur des associations

Consciente du rôle essentiel des associations dans notre société et des inquiétudes qu’a pu susciter la décision de ramener l’année prochaine à 200 000 le nombre des contrats aidés, le Premier Ministre a présenté les choix du gouvernement et toutes les perspectives envisagées pour les associations :

  • Hausse du budget du secteur associatif de 10 %
  • Augmentation de 16 % des crédits sur le service civique
  • Maintien du crédit d’impôt sur la taxe sur les salaires (CITS) en 2018 et 2019
  • Transformation du CITS en réduction pérenne de charges patronales, à compter de 2019 (+ 1,4 Mds €)
  • Financement supplémentaire de 25 M € pour les petites associations de moins de 10 salariés
  • Création d’un « accélérateur d’innovation sociale » pour développer les structures de l’économie sociale et solidaire
  • Création d’un compte d’engagement citoyen au 1er janvier 2018 pour convertir son engagement en droits à la formation.
  • Lancement d’une concertation avec les associations et acteurs de l’ESS pour construire un plan de développement pour la vie associative pour mars 2018

Je serai pleinement engagée dans toutes ces réflexions pour soutenir et développer la vie associative. Avec les collègues de la Commission des affaires culturelles et de l’éducation, nous avons d’ailleurs cosigné cette tribune pour la vie associative :

Tribune vie associative 16 mai 2018

Pour en savoir plus sur le plan de développement de la vie associative : cliquez ici

Question à Bernard Laporte et Claude Atcher

Question à Bernard Laporte et Claude Atcher

Des échanges chaleureux à l’occasion de l’audition de Bernard Laporte, président de la fédération française de rugby et de Claude Atcher, directeur de « France 2023 », par la commission des affaires culturelles et de l’éducation le 8 novembre 2017.

Question à Jean Michel Blanquer (Ministre de l’éducation) : parents d’enfants allophones

Question à Jean Michel Blanquer (Ministre de l’éducation) : parents d’enfants allophones

J’ai posé une question à Jean Michel Blanquer, Ministre de l’Education, sur la situation des enfants allophones et de leur famille. L’apprentissage de la langue est le premier vecteur d’intégration des enfants. C’est donc un enjeu important pour faire la promotion des valeurs républicaines et surtout éviter le repli communautaire. L’occasion d’avoir une précision sur l’action de l’Education Nationale dans ce domaine.

Dédoublement des CP et devoirs faits

Dédoublement des CP et devoirs faits

L’éducation, et surtout l’éducation pour tous sont des sujets qui me tiennent particulièrement à cœur. Aujourd’hui, les devoirs à la maison sont une source d’inégalité entre les élèves car ils n’ont pas tous accès à la même aide et au même environnement pour les faire.

À partir de la rentrée des vacances de la Toussaint, le Gouvernement a offert aux élèves de 7 100 collèges de France, un soutien scolaire gratuit qui se traduit par le dispositif des « devoirs faits ». Cette mesure a pour but de combattre les inégalités scolaires qui se creusent et qui, bien souvent, revêtent une dimension sociale et sociétale. En permettant à tous les collégiens volontaires de bénéficier de ce soutien encadré par des professeurs, des assistants d’éducation, des volontaires du service civique et des associations répertoriées, le gouvernement a voulu offrir aux élèves un cadre bienveillant qui leur permettra de progresser, de développer leur autonomie, leur mémoire et leur capacité d’exercice. Le dispositif « devoirs faits » qui est réalisé en dehors des heures de cours et en lien avec les parents, sera étendue à l’école primaire à la rentrée 2018.

Intervention sur le budget des associations

Intervention sur le budget des associations

Mon intervention sur le budget des associations, un sujet qui me tient particulièrement à cœur. Nous avons adopté à l’unanimité un amendement, fruit du travail de la majorité parlementaire et du gouvernement, visant à donner 25 millions d’euros aux associations.

Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Education, a détaillé ce dispositif.

La mobilité comme apprentissage

La mobilité comme apprentissage

Devenir un citoyen doit commencer le plus tôt possible, et l’école contribue fortement à cela.  Le temps scolaire doit permettre aux enfants de privilégier les bons comportements en matière de déplacements, permettre à chaque élève d’acquérir les connaissances et les compétences nécessaires à sa vie de citoyen dans toutes ses composantes. Pour aboutir efficacement à la construction et à l’appropriation des comportements attendus, ces acquisitions doivent être partagées par l’ensemble des individus : c’est l’esprit du socle commun de connaissances de compétences et de culture. Aborder la problématique des déplacements est un enjeu essentiel.

Dans le cadre des assises de la mobilité nous avons proposé de multiplier les formations à l’égard du jeune public dans les établissements scolaires ou autres lieux d’échanges et au sein des entreprises pour former à la mobilité alternative (télétravail, horaires décalés, transports propres, covoiturage etc.). Une proposition reprise notamment à travers le plan vélo, où Elisabeth Borne travaille à son élaboration en collaboration avec le ministre de l’éducation nationale, Jean Michel Blanquer, la ministre de la santé, Agnès Buzyn et la ministre des sports, Laura Flessel.

La fin de l’état d’urgence

La fin de l’état d’urgence

Face au terrorisme durable, l’état d’urgence qui est une situation exceptionnelle ne pouvait plus durer. Il était nécessaire d’en finir avec son éternelle prorogation et d’offrir une solution pour lutter contre la menace terroriste qui elle, reste permanente. Notre droit commun a donc été renforcé tout en conservant nos libertés individuelles les plus fondamentales afin d’opérer une sortie maitrisée de l’état d’urgence.

Vous retrouvez toutes les explications nécessaires et relatives à la sortie de l’état d’urgence et à la nouvelle loi anti-terroriste en suivant ce lien.

Pin It on Pinterest