CONSULTATION CITOYENNE SUR L’EUROPE !

CONSULTATION CITOYENNE SUR L’EUROPE !

Dans le cadre des consultations citoyennes sur l’Europe , j’ai organisé une consultation lundi 15 octobre à Sciences Po Toulouse, avec l’aide de l’association étudiante Cactus, des Jeunes Européens et de la Maison de l’Europe Occitanie.

A une heure décisive pour l’Europe, qui fait face à la montée des populismes tandis qu’approchent les élections législatives européennes (mai 2019), il est essentiel de parler de l’Union Européenne, de dire ce que nous attendons de l’Europe !
L’événement, ouvert à tous, a permis à une cinquantaine de participants, étudiants en majorité mais aussi actifs et retraités, de formuler des propositions concrètes.

Dans le domaine de l’emploi des jeunes, il a ainsi été suggéré de développer les échanges d’apprentis dans le cadre du programme Erasmus +.

En matière d’écologie, les participants ont souhaité que soit organisée une Journée européenne sans voiture.

En ce qui concerne l’Unité de l’Europe, une piste de réflexion a été de soutenir des initiatives comme « This time I am voting » afin d’encourager les citoyens à se saisir du débat européen.

Ces propositions et bien d’autres ont été soumises à la plateforme #QuelleEstVotreEurope ; Elles feront l’objet – à l’instar des milliers de consultations citoyennes qui ont eu lieu dans les 27 Etats membres – d’une grande synthèse en décembre par le Conseil Européen.

Consolidation du modèle français du don du sang.

Consolidation du modèle français du don du sang.

Dans le cadre de la Proposition de loi « consolidation du modèle français du don du sang », votée hier à l’Assemblée Nationale , nos opposants accusent les député LaREM de discrimination à l’encontre des hommes homosexuels.

C’est évidemment faux ! Ne tombons pas dans le piège des caricatures faciles ! Pour cela, revenons sur les termes du débat.

L’obligation d’abstinence au cours des douze derniers mois imposés aux hommes homosexuels pour donner leur sang apparaît trop restrictive et profondément stigmatisante. Non seulement, elle les prive de la possibilité d’accomplir un acte altruiste de citoyenneté, mais elle participe aussi à alimenter une confusion insupportable entre comportement à risque et orientation sexuelle.

 

Cependant, l’assouplissement de cette obligation ne doit pas relever de la loi mais du règlement afin d’assurer une meilleure réactivité en cas d’épidémie. C’est pourquoi la Ministre de la Santé Agnès Buzyn a pris l’engagement devant la représentation nationale de retirer par Arrêté le critère des douze mois d’abstinence. Cette promesse – que vous retrouvez dans la vidéo ci-dessus – est un progrès !

NB : Profitons-en pour rappeler qu’aujourd’hui, seulement 4% des Français donnent leur sang pour tous les autres ! Engageons-nous plus massivement en ce sens plutôt que de donner… des leçons !

Inclusion des élèves en situation de handicap.

Inclusion des élèves en situation de handicap.

François Ruffin , Député France Insoumise, a hier fait un numéro de politique spectacle en accusant ses collègues LREM d’avoir rejeté la Proposition de loi LR sur « l’inclusion des enfants en situation de handicap ».

Comme si ce sujet éminemment sensible nous laissait indifférent. Comme si nous ne souhaitions pas améliorer le quotidien des élèves en situation de handicap et de leurs proches.

Mais derrière les effets d’émotion et de buzz médiatique recherchés, il y a une réalité qui mérite que l’on s’y attarde pour la comprendre.

C’est pourquoi je vous invite, avant de prendre position, à examiner les raisons du rejet de cette Proposition de loi :

1) La première, c’est que les mesures proposées sont déjà inscrites dans notre droit ou alors sont en cours d’implémentation par le Gouvernement ; Nous n’avons pas besoin d’un empilement législatif mais d’une volonté politique forte pour appliquer ce qui est prévu par la Loi handicap de 2005 et le Décret accompagnant de 2009.

2) Cette volonté politique, nous l’avons. Elle est traduite par le plan d’action « Ensemble autour de l’école inclusive » qui doit permettre à chaque élève en situation de handicap d’évoluer en milieu ordinaire grâce à un suivi personnalisé d’ici 2022.

Dans la vidéo ci-dessus, notre Ministre Jean-Michel Blanquer, vous explique pourquoi, article par article, la Proposition de loi est : soit en accord avec l’action du gouvernement, soit déjà satisfaite soit non pertinente. La majorité présidentielle LREM souscrit à cette analyse.

Mission d’information sur l’école dans la société numérique.

Mission d’information sur l’école dans la société numérique.

Dans le cadre de la Mission d’information sur l’école dans la société numérique, j’interroge le Rapporteur sur la prévention des addictions liées à l’usage des réseaux sociaux.

Je souligne aussi l’importance pour toute action de sensibilisation à l’école qu’elle soit réalisée par des jeunes à des jeunes. On est jamais mieux orienté que par ses pairs.

Retrouvez en vidéo ma question et les solutions envisagées par le Rapporteur Bruno Studer.

Enseignement de la laïcité : j’interroge le Ministre !

Enseignement de la laïcité : j’interroge le Ministre !

J’ai interrogé notre Ministre de l’éducation sur l’enseignement de la laïcité et la prévention de la radicalisation à l’école.

C’est un enjeu majeur pour le vivre ensemble, et il existe des associations très actives sur le sujet, comme ENQUÊTE, qui réalise sur le terrain un travail formidable.

Le Ministre est engagé dans cette voie.

Pour une École de la République pleinement inclusive d’ici 2022 .

Pour une École de la République pleinement inclusive d’ici 2022 .

Au sein de ma commission « affaires culturelles et éducation », j’ai appellé à dévélopper les classes mixtes « élèves en situation de handicap/élèves valides », dans le cadre du plan gouvernemental pour une école de la République pleinement inclusive d’ici 2022.

J’ai appuyé mon propos sur l’exemple de l’école Jean Jaures de Ramonville (Haute Garonne) qui permet à des élèves sourds de suivre une scolarité en milieu ordinaire.
C’est une expérience formidable, enrichissante pour tous les élèves, qui mérite d’être déployée à l’échelle nationale.

PACTE : je défends l’économie sociale et solidaire !

PACTE : je défends l’économie sociale et solidaire !

Dans le cadre du Projet de loi pour la croissance et la transformation des entreprises (PACTE), j’ai porté un amendement de notre Groupe Les députés LaREM qui vise à promouvoir l’économie sociale et solidaire.

Nous avons besoin des entrepreneurs sociaux comme Enercop pour nous diriger vers une société plus juste et durable !

Visite scolaire à l’Assemblée nationale !

Mercredi 3 octobre, j’ai eu le plaisir d’accueillir à l’Assemblée nationale une classe de terminale du Centre Spécialisé d’Enseignement Jean Lagarde.

C’est toujours un plaisir de faire découvrir ce haut lieu de la démocratie à des jeunes de ma circonscription.

Lors de cette rencontre, j’ai été attentive au ressenti des élèves sur la question du handicap à l’école.

C’est pourquoi, l’après-midi, j’ai posé la question suivante en commission des affaires culturelles et de l’éducation :

« Ma question concerne le déploiement sur tout le territoire des parcours scolaires mixtes entre élèves en situation de handicap et élèves valides. J’ai accueilli ce matin même dans notre Assemblée une classe de terminale du Centre d’Enseignement Spécialisé Jean Largarde en Haute Garonne ; Les jeunes, en fauteuils roulants, m’ont dit leur volonté de sortir de cette éducation spécialisée, de cet entre-soi causé par le handicap.

Cet espoir est déjà concrétisé pour de nombreux élèves atteint de surdité dans l’académie de Toulouse, qui est l’une des seules en France à proposer à des élèves sourds une scolarisation en milieu ordinaire de la Maternelle au Lycée. Plusieurs établissements de la commune de Ramonville proposent ainsi des parcours adaptés aux jeunes sourds qui étudient aux côtés d’élèves entendants, et suivent le programme classique de l’éducation nationale grâce à la Langue des Signes. J’ai pu me rendre compte du succès de ces classes mixtes à l’école primaire Jean Jaurès, où le handicap n’est plus un frein à l’épanouissement des élèves ; Il devient même une richesse, une leçon de vie et de tolérance pour les élèves sourds et entendants qui se retrouvent ensemble dans la cours de récré.

L’école Jean Jaurès, exemplaire, est malheureusement victime de son succès. Elle croule sous des candidatures venues de toute la France, et n’est pas en capacité d’honorer les trop nombreuses demandes.

A travers ma question, j’appelle donc à une généralisation des parcours scolaires mixtes en milieu ordinaire, par seulement pour les sourds, mais pour tous les handicaps ; Nous avons sous nos yeux, à notre disposition, l’expérience formidable de Ramonville que nous pouvons dupliquer ; Cet enjeu doit s’inscrire dans le cadre du plan gouvernemental qui vise une École de la République pleinement inclusive d’ici 2022 ».

Pin It on Pinterest