Communiqué de Presse – Manifestation devant ma permanence parlementaire

A l’appel de plusieurs sections de la CGT et des jeunes communistes, une manifestation d’une vingtaine de personnes s’est tenue devant ma permanence parlementaire ce matin en mon absence pour interpeller le gouvernement à propos du chômage des jeunes.

Sur le fond du sujet, la jeunesse est la raison de mon engagement associatif depuis plus de 30 ans et est au cœur de mon mandat depuis 2017. J’ai choisi de siéger dans la commission des affaires culturelles et de l’éducation pour cette raison.

Des le premier jour de la crise sanitaire, je me suis préoccupée de ses conséquences pour la jeunesse. J’ai d’ailleurs présidé une commission d’enquête à ce sujet dont Marie-George Buffet, Députée Communiste et ancienne ministre était rapporteur. Pendant plus de 3 mois j’ai présidé plus de 80 heures d’auditions, durant lesquelles j’ai tenu à ce que des jeunes soient directement reçus et entendus par la représentation nationale. Le résultat de cette commission d’enquête est un rapport contenant 80 propositions, présenté par Mme Buffet et voté à l’unanimité.

Les difficultés des jeunes ne datent pas de la COVID, le chômage des jeunes est structurel depuis des années, évidement la crise sanitaire est un amplificateur et la baisse du chômage de ces trois dernières années est balayée.

Face à cette situation et aux problématiques de la jeunesse en général, les moyens mis par le gouvernement sont considérables, dans un contexte de récession importante, près de 7 milliards d’euros sont consacrés à l’emploi des jeunes via 1 jeune 1 solution. Des mesures ont aussi été prises pour aider les étudiants, par exemple les deux repas par jour à 1 €, le recrutement de psychologues et d’assistantes sociales ou la distribution gratuite de protections menstruelles qui était demandée depuis longtemps par des syndicats étudiants.

Bien évidement il s’agit principalement de solutions conjoncturelles pour permettre de passer cette crise, ce qui est la priorité absolue. Une fois la crise finie, notre travail de parlementaires sera de pérenniser ce plan, de faire en sorte que les jeunes soient systématiquement placés au cœur des politiques publiques, c’est le sens de plusieurs propositions que j’ai émises avec Marie-George Buffet, et que nous défendons ensemble.

Bien évidement aussi nous souhaiterions aussi que la mise en place de ce plan sur le terrain soit encore plus rapide, mais les premières entrées dans les dispositifs ont déjà eu lieu. Au 10 février en Haute-Garonne, la prime a l’embauche a permis la signature de 1700 contrats de travail. 5% des entrées en garantie jeune de l’année étaient déjà faites alors que les missions locales sont en train de se renforcer pour augmenter leurs capacités d’accueil.

En tant que Députée, c’est aussi mon rôle de surveiller la mise en place effective de ces dispositifs et leur efficacité réelle, je vais d’ailleurs intervenir sur ce thème à l’Assemblée Nationale dans le cadre de la semaine de contrôle.

En conclusion, je partage les inquiétudes des manifestants. J’aurais préféré un mode de communication plus constructif, je suis d’ailleurs disponible pour rencontrer une délégation et discuter dans le calme de ces sujets. Je les assure de ma totale mobilisation à propos de l’emploi et de la jeunesse en général, ainsi que celle du gouvernement pour aider les jeunes Français, victimes indirectes de la covid, à traverser cette période de crise et surtout à construire ensuite des solutions durables pour que les politiques jeunesse soient définitivement au cœur des préoccupations de nos dirigeants.

« Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté. » W. Churchill

Pin It on Pinterest