Trophées du mérite pour l’exemplarité citoyenne – Une cérémonie particulièrement émouvante

Trophées du mérite pour l’exemplarité citoyenne – une cérémonie particulièrement émouvante

J’ai eu l’honneur d’assister, le 2 Juillet 2018, à la remise des trophées du mérite pour l’exemplarité citoyenne qui récompensait 16 élèves de la 6ème à la 3ème issus de quatre collèges situés en zone prioritaire: le collège Raymond Badiou, le collège Claude Nougaro, le collège Rosa Parks et le collège Stendhal. La cérémonie était présidée par Henri Rème, de la section Haute-Garonne des membres de l’Ordre national du mérite qui, depuis 2013, souhaite à travers ces trophées, souligner l’engagement et le sérieux de ces enfants qui sont des citoyens de demain.

Qu’ils soient déterminés comme Adam, très bon élève, arrivé en France il y a 3 ans et qui maitrise déjà notre langue; engagés comme Sêlie et Erwan qui sont membres du conseil départemental des collégiens ou ouverts sur les autres comme Démet qui maitrise la langue des signes, ces élèves ont par leur comportement et leur travail, montré qu’ils étaient méritants. Ce mérite est d’autant plus grand que ces enfants sont parfois confrontés à des problèmes personnels, de santé ou d’apprentissage. Dans cette salle du collège Stendhal où s’est tenue la cérémonie, se côtoyaient les parents de tous âges et de toutes origines animés par la même fierté de voir leurs enfants recevoir ce trophée qui est aussi une preuve de leur soutien.

Ayant moi-même aidé des jeunes issus de quartiers populaires à obtenir leur bac et à trouver du travail, j’ai été ravie et émue d’avoir pu assister à cet événement qui récompense justement les efforts de ces élèves et met en avant leurs talents.

L’école maternelle enfin reconnue

L’école maternelle enfin reconnue

L’éducation a toujours été au coeur de mon combat, je l’ai défendue pendant la campagne législative et je continue à la défendre aujourd’hui en faisant partie de la commission des affaires culturelles et de l’éducation. L’éducation est le reflet de la société que nous souhaitons car c’est à travers et grâce à elle que nous nous émancipons et que nous devenons des citoyens.

Dans le système scolaire français divisé entre le primaire et le secondaire, l’école maternelle a du mal à trouver sa place et est souvent vue comme une option alors que c’est l’école des premiers fondamentaux. 97% des enfants y sont scolarisés mais ce chiffre moyen couvre des réalités diverses, des inégalités réelles et montre aussi que 3% des enfants n’ont pas accès à cette école qui, certes, ne leur apprend bien souvent pas à compter ou à écrire mais dans laquelle ils apprennent le respect de l’autre. L’école maternelle est le premier lieu de socialisation des enfants, c’est là qu’ils apprennent à vivre en communauté avec des camarades de tous horizons, à respecter l’autorité de l’enseignant, à developper le langage et c’est bien là qu’ils sont le mieux préparés à l’entrée en primaire. Si tout ne se joue pas à la maternelle, nous devons prendre les problèmes à la racine, dès le plus jeune âge.

Il est difficile aujourd’hui en France d’accepter qu’un enfant ait des difficultés à lire, à écrire, à compter ou à respecter autrui lorsqu’il entre dans le secondaire. On ne pourra pas combattre efficacement l’échec, les inégalités et le harcèlement scolaire si nos enfants n’ont pas le même accès à l’école maternelle qui se veut l’école du vivre ensemble et qui prépare au mieux la suite du parcours scolaire. Le Président de la République voit cette chance qui est offerte à nos enfants et a décidé, le 27 mars 2018, de rendre obligatoire l’école maternelle, et ainsi d’abaisser de 6 à 3 ans l’obligation d’instruction dès la rentrée 2019.
Députée d’une circonscription profondément diverse qui connait toutes les classes sociales et tous les types d’école, c’est avec une immense joie que je participerai à la mise en oeuvre de cette mesure et au bon déroulé de la rentrée 2019.

Visite à Toulouse de Jean-Michel Blanquer (Ministre de l’Education)

Visite à Toulouse de Jean-Michel Blanquer (Ministre de l’Education)

Le vendredi 24 novembre, j’ai reçu dans ma circonscription Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’éducation venu échanger avec nous autour des questions d’éducation, de prévention de la radicalisation, d’intelligence artificielle…

Pin It on Pinterest