« Histoires d’une nation », les récits d’une France venue de partout

« Ce soir, à 21h00, sera diffusé sur France 2 le premier épisode de la série-documentaire « Histoires d’une nation »; Cette œuvre magistrale raconte pourquoi, aujourd’hui, plus d’un quart de la population française trouve ses racines à l’étranger. Ce soir, nous plongerons ensemble dans les récits de l’immigration.

L’exercice de France Télévisions est pionnier: rares sont en effet les reportages qui ont, à l’échelle de la nation, et dans une telle profondeur historique, donné la parole à ces citoyens venus d’ailleurs. Les chapitres de nos manuels scolaires – les « poilus », les « Trente Glorieuses » ou « Mai 68″ – sont revisités à l’aune de témoignages inédits; Ceux des enfants et petits-enfants de l’immigration, qui disent leurs histoires familiales, leurs amours et désamours pour le pays. Ce sont les héritiers du passé colonial, les acteurs d’une ascension sociale inespérée ou tout simplement ces femmes et ces hommes qui vivent l’expérience d’être français d’adoption ».

Retrouvez ma Tribune en intégralité sur le Huffingtonpost : LIEN TRIBUNE

Mes interventions lors de la nouvelle lecture de la loi sur l’asile et l’immigration

Mes interventions lors de la nouvelle lecture de la loi sur l’asile et l’immigration

Comme en première lecture, je me suis abstenue à l’issue du vote sur la nouvelle lecture du projet de loi sur l’asile et l’immigration. Tout en saluant les avancées de cette nouvelle lecture, notamment concernant le maintien d’un délai d’un mois pour effectuer un recours contre les décisions de l’OFPRA, je suis intervenue pour signifier mon opposition à l’allongement de la durée de rétention et à l’établissement d’un fichier des jeunes demandant une protection auprès de l’aide sociale à l’enfance. Je suis également toujours opposée à la rétention des mineurs et me réjouis qu’un groupe de travail sur la rétention des personnes vulnérables ait été mis en place à l’Assemblée nationale. Il faut avancer vite sur cette question.

Interview sur France 2 – « Délit de solidarité » 17 avril 2018

Interview sur France 2 – « Délit de solidarité » 17 avril 2018

J’ai été interviewée par France 2 pour ma position sur le projet de loi Asile et immigration, et notamment le délit de solidarité. Autant il faut sanctionner s’il y a une raison financière dans l’aide à un migrant – donc l’exploitation de la misère humaine, mais si on aide pour des raisons humanitaires pour moi c’est de la « fraternité ».

Ma position sur la loi Asile et Immigration, Interview du 16 avril 2018 – Europe1

Ma position sur la loi Asile et Immigration, Interview du 16 avril 2018 – Europe1

Invité par Laurent Bazyn sur Europe1, j’ai exprimé ma position sur le projet de loi Asile et immigration examiné cette semaine à l’Assemblée. Je reste fidèle à mes convictions fondées sur les réalités, les remontées du terrain et mon vécu de journaliste.

Amendement pour la suppression du délit de solidarité

Amendement pour la suppression du délit de solidarité

Lors des débats sur la loi sur l’asile et l’immigration, j’ai défendu un amendement pour supprimer le délit de solidarité qui conduit aujourd’hui certains aidants à être poursuivis en justice. Il n’est pas possible de devoir s’inquiéter d’un accueil, d’un transport, d’un repas ou d’un geste de fraternité. Si nous devons lutter sans relâche contre les passeurs, il faut également encourager la solidarité pour mieux accueillir.

Et nous ne manquons pas d’idées ni de volonté en la matière ! L’amendement a été retiré pour être retravaillé avec le gouvernement en séance mais je défendrai à nouveau cette conviction dans l’hémicycle dans les prochains jours.

Pin It on Pinterest