Consolidation du modèle français du don du sang.

Dans le cadre de la Proposition de loi « consolidation du modèle français du don du sang », votée hier à l’Assemblée Nationale , nos opposants accusent les député LaREM de discrimination à l’encontre des hommes homosexuels.

C’est évidemment faux ! Ne tombons pas dans le piège des caricatures faciles ! Pour cela, revenons sur les termes du débat.

L’obligation d’abstinence au cours des douze derniers mois imposés aux hommes homosexuels pour donner leur sang apparaît trop restrictive et profondément stigmatisante. Non seulement, elle les prive de la possibilité d’accomplir un acte altruiste de citoyenneté, mais elle participe aussi à alimenter une confusion insupportable entre comportement à risque et orientation sexuelle.

 

Cependant, l’assouplissement de cette obligation ne doit pas relever de la loi mais du règlement afin d’assurer une meilleure réactivité en cas d’épidémie. C’est pourquoi la Ministre de la Santé Agnès Buzyn a pris l’engagement devant la représentation nationale de retirer par Arrêté le critère des douze mois d’abstinence. Cette promesse – que vous retrouvez dans la vidéo ci-dessus – est un progrès !

NB : Profitons-en pour rappeler qu’aujourd’hui, seulement 4% des Français donnent leur sang pour tous les autres ! Engageons-nous plus massivement en ce sens plutôt que de donner… des leçons !

Pin It on Pinterest