J’ai transformé mon cabinet parlementaire en cellule de crise 2.0 animé par mes collaboratrices et moi-même, en quatorzaine, mais ordinateurs et téléphones portables à plein régime.
J’ai donc mobilisé mon attachée parlementaire de Paris en lien permanent avec l’Assemblée nationale, les ministères et les cellules de crises spécialement mises en place pour le COVID-19. Elle suit également plus spécifiquement l’aspect législatif puisque nous avons trois textes relatifs à la crise sanitaire.
Quant à mes deux attachées parlementaires en circonscription :
L’une sur le terrain, toujours en 2.0 à cause du confinement, est en lien permanent avec les collectivités territoriales, les associations, les maires de quartiers de Toulouse, les citoyens et les professionnels de la circonscription.
La seconde centralise les données et a transformé sa maison en standard téléphonique humanitaire ! Ainsi, elle recueille les appels des nombreux volontaires qui souhaitent prêter main forte aux associations et les met à disposition des acteurs de terrain.
Comment se confiner chez soi quand on a pas de chez soi ? C’est la grande question à laquelle Toulouse essaie de répondre grâce à ses acteurs locaux et on les félicite très chaleureusement.
Depuis le début de mon mandat je suis en lien étroit avec les associations locales, départementales, nationales et internationales.
Aujourd’hui, les associations de terrain nous alertent sur le fait que la situation va empirer avec le manque notable de bénévoles dû à la crise sanitaire. Les acteurs sociaux sont très mobilisés et les services de l’Etat travaillent d’arrache pied pour mettre à l’abri les sdf.
Les sans abris et les plus démunis ont plus encore besoin d’aide et d’hébergement pendant le confinement. De nombreuses structures ferment faute de personnel, de gants et de masques, alors même qu’il faut accueillir aussi des gens de jour pour assurer le confinement des plus précaires.
L’idée: l’ouverture d’un gymnase de jour pour leur permettre le confinement. La création d’un centre de desserrement de 70 places pour permettre l’espacement nécessaire entre chacun, et ouverture imminente de 50 places pour les personnes à la rue qui tomberaient malade.
L’appel aux bénévoles, notamment étudiant, est maintenant lancé officiellement mais nous poursuivons notre «  recrutement » car les bonnes volontés affluent. Les personnes volontaires assurent des tours de garde dans les gymnases/hôtels, distribuent la nourriture, ou font de la médiation et expliquent sans relâche les consignes.
Notre appel à volontaires doit permettre aux acteurs de terrain d’aider les plus démunis, les personnes précaires, les mineurs isolés, les populations dans les bidonvilles.
Nous faisons face à une multitude de besoins plus urgents les uns que les autres. C’est pourquoi je mets toute mon énergie à soutenir les acteurs de terrain dans cette course contre la montre et contre le virus. Très fière de l’action des locaux et de l’Etat.
Comment devenir bénévole ?
Par ici : http://ressourcessolidaires.org
#TousEnsemble #TousUnis

Pin It on Pinterest