Dédoublement des classes de CP en REP+

« Moi j’ai un fils en CP et un autre en CE1. Celui qui est en CP corrige les fautes de celui qui est en CE1 ». De la bouche de cette mère enthousiaste et membre de l’association Lien Horizon Danse, le CP dédoublé fait merveille. Son quartier de Bellefontaine l’a expérimenté l’an dernier, et les résultats sont bluffants. Apprendre à lire à 12 plutôt qu’à 24, quelle aubaine !
Alors oui, certaines classes se retrouvent plus démunies car le ministère de l’éducation a dû agir vite pour que la mesure ne soit pas décalée d’un an et montrer qu’il n’y a pas de fatalité en matière éducative, mais loin des débats stériles, les femmes et mères membres de l’association Lien Horizon Danse font, déjà en mars 2018, un diagnostic positif du dédoublement des classes de CP en REP+.
Durant cette année 2017/2018, malgré l’urgence, 2 200 classes de CP ont été dédoublées dans le réseau d’éducation prioritaire. Si certaines écoles n’ont pu, faute de locaux, mettre en oeuvre la réforme, 90% des enseignants constatent une amélioration du climat dans la classe et 70% considèrent que les acquisitions des compétences sont plus rapides. Bernadette Yepe, présidente de l’association, et ses collègues font également ce constat. Dès la fin du deuxième trimestre, la grande majorité des élèves de CP savent lire alors que certains élèves de CE1 ont toujours des difficultés.
Pour cette rentrée 2018/2019, 5 400 classes seront concernées par cette mesure qui sera étendue aux classes de CP en REP et à une partie des classes de CE1. Un premier bilan est prévu pour janvier, mais pour cette association qui fait du soutien scolaire, les progrès sont réels, visibles et moteurs pour tout le quartier.

Pin It on Pinterest