Le Gardien du Temple: un spectacle de rue exceptionnel

Du soleil, 600 000 personnes, une centaine de techniciens et des machines de plus de 46 tonnes sont les ingrédients pour que Toulouse devienne, pendant 4 jours, le théâtre à ciel ouvert d’un récit mythologique captivant.
Du 1er au 4 novembre, il était possible de croiser dans les rues toulousaines une araignée géante surnommée Ariane et un Minotaure de 14 mètres surnommé Astérion. Ces créatures insolites et poétiques conçues et fabriquées par les équipes de La Compagnie de la Machine dans les ateliers nantais ont été les protagonistes d’un grand spectacle de rue nommé « Le Gardien du Temple ». Inspiré du mythe d’Ariane, cet opéra urbain émerveille tant par sa beauté que par la prouesse technique et technologique qu’il représente. Après le réveil du Minotaure place du Capitole et l’apparition d’Ariane sur la façade de l’Hotel Dieu, plusieurs scènes faisant évoluer les personnages en plein coeur du centre historique ont mené à la joute finale entre Ariane et Astérion sur le pont neuf. Des milliers de personnes étaient alors réunies pour connaitre la fin de cette épopée qui a permis à Toulouse de faire parler d’elle dans le monde entier (même dans le New-York Times: https://www.nytimes.com/…/france-la-machine-spider-minotaur…) et de dynamiser l’économie locale.
Parce qu’elles sont, selon leur créateur François Delarozière, « nées » à Toulouse, les machines resteront toulousaines et stationneront dans le quartier de Montaudran, dans la nouvelle Halle de la Machine qui sera inauguré le 9 novembre et qui permettra de leur rendre visite toute l’année.

Pin It on Pinterest