Une nouvelle rentrée scolaire à Roquettes !

Quelle joie ce déplacement à l’école de Roquettes ! Cet établissement, c’est le phare du village. J’y ai déposé mes enfants tous les jours, de la maternelle au CM2. Souvent en galopant, car nous venions à pied. C’était un moment privilégié, celui des confidences, des rigolades, une façon d’être ensemble au grand air, de se rapprocher avant de se séparer.

Aujourd’hui mes enfants ont vingt ans et je visite cette même école – en tant que Députée cette fois – dans le cadre d’une rentrée scolaire en musique. Je ressens toujours la même admiration pour le corps enseignant, les maitresses et les maîtres, les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM)… Leur engagement, attentif, tenace, bienveillant, n’a pas de prix. Ils sont les « passeurs », ceux qui permettent à nos enfants non seulement de pousser droit mais aussi de fleurir, de s’épanouir. Quelle mission!

En tant que commissaire « aux affaires culturelles et de l’éducation » à l’Assemblée nationale, j’ai parcouru cette semaine ma circonscription pour visiter des établissements scolaires (classes maternelles et primaires ; Centre de Loisirs Associé à l’Ecole (CLAE) – à Ramonville, Empalot, Eaunes, Saubens, Pouvourvile… Je souhaitais m’imprégner de la mise en œuvre de l’ambitieuse réforme de l’éducation qui vise à bâtir « l’Ecole de la confiance » et à offrir à chaque élève les moyens de sa réussite. Parmi les mesures phares : un focus sur la transmission des savoirs élémentaires (lire, écrire, compter, et respecter !), le dédoublementcette année de 4700 classes supplémentaires au sein du réseau d’éducation prioritaire et le meilleur accueil des élèves en situation de handicap.

J’ai ainsi découvert des initiatives formidables tout comme je me suis confrontée aux difficultés humaines, matérielles, éducatives. J’appellerai l’attention du ministère sur les projets quidoivent être accompagnés, soutenus, démultipliés. Je pense, notamment, aux « cafés des parents » – pivot du lien Ecole / Famille -, à l’utilité des outils numériques pour apprendre ou à la réussite des classes mixtes sourds/entendants. La mobilisation de terrain existe sous tantde formes, dans chaque école… Et j’aurai à cœur de la faciliter autant que possible, tandis que notre gouvernement met le paquet sur l’éducation et l’émancipation des jeunes !

http://www.education.gouv.fr/cid133383/ensemble-pour-l-ecole-de-la-confiance-annee-scolaire-2018-2019.html

Pin It on Pinterest